Abbazia Vezzolano

Art Roman de Castelnuovo Don Bosco

Castelnuovo Don Bosco est un peu une référence pour toute la partie haute de la région d’Asti, où se trouvent les plus hauts sommets s'élevant au-dessus du Pianalto (it. Roero de Canale). Autour il y a différentes vallées (Versa, Rilate, Traversa). C'est dans ce contexte paysager que se cachent les très riches témoignages religieux de l'époque romane.

 

Le centre du village se développe au pied de la colline de Rivalba (longtemps seigneurs du lieu) dont il ne reste aujourd'hui que la haute tour du Château fort, située juste à côté du Sanctuaire de la Madonna del Castello. En descendant, après l'Église paroissiale de Sant'Andrea, parmi des palais, aujourd'hui dans un style baroque et Art nouveau, se trouve la charmante Église de San Bartolomeo. Ce sont les Terres des « Santi Sociali », lieu de naissance de nombreux représentants de l'Église turinoise du XIXe siècle. Pour les passionnés, le détour par le Sanctuaire de Colle Don Bosco est donc de rigueur.

Read More

Castelnuovo Don Bosco nous offre déjà les premiers exemples d’art roman dans cet itinéraire : de la plus grande Église de Sant'Eusebio, un peu en dehors de la ville, en passant par la minuscule Église de Santa Maria di Cornareto, qui vante une splendide position panoramique et qui est sans doute l'un des endroits les plus romantiques du Monferrato. Ce sont aussi les terres du vin : en effet, ici et dans les villages voisins, on produit la douce Malvasia de Castelnuovo Don Bosco qui peut être tranquille ou pétillante.

Nous sortons du village et notre itinéraire continue vers la vallée du ruisseau Traversa et nous conduit à Moncucco Torinese. Et si Castelnuovo Don Bosco est le village de la Malvasia, Moncucco Torinese est celui du vin Freisa, avec sa sympathique Bottega del Vino (Boutique du Vin) du même nom. Ce village est littéralement dominé par l'immense Château, qui abrite également le magnifique Museo dei Gessi (Musée du Plâtre). Il convient également de mentionner l'Église paroissiale néoclassique de San Giovanni, avec le maître-autel, qui est l'œuvre du génie de Filippo Juvarra.

Berzano di San Pietro nous attend déjà sur la prochaine colline, où les vignobles jusque-là dominants, diminuent dans la haute vallée boisée de la Traversa : c'est un petit village rural, très en altitude.  A voir, en faisant de courtes promenades, l’immense Chêne pubescent (l'un des arbres historiques du Piémont) et la belle petite Église champêtre de San Giovanni. 

Il est temps de monter à Albugnano qui, avec ses 550 mètres d’altitude, le sommet le plus haut de l'itinéraire. L’atmosphère qui règne dans le village est agréable, il jouit d’un splendide point de vue panoramique et possède quelques édifices importants tels que l'Église paroissiale de San Giacomo et l’Église de cimetière romane de San Pietro. Il donne également son nom au seul Nebbiolo produit dans la province d'Asti, un vin charpenté et élégant.  La vue depuis le belvédère d'Albugnano est parmi les meilleures de tout le Monferrato.

L'Abbaye voisine de Santa Maria de Vezzolano est le monument le plus important de la province et l'une des perles de tout le Piémont. Vezzolano mériterait qu’on lui dédie un livre, à commencer par la façade qui est romane, mais qui n'a rien de la simplicité des autres églises : à trois ordres en grès et terre cuite, ornée de petites colonnes. L'intérieur vous laisse bouche bée : tout d'abord par la présence du « chancel » complètement sculpté, qui ferme la nef centrale.  Puis, dans la belle abside bicolore, voici l'autel et deux extraordinaires bas-reliefs peints du XIIe siècles, situés sur les côtés de la fenêtre centrale. Enfin, les fresques sont imprenables, toutes concentrées dans l’étonnant cloître. De là, vous pouvez accéder à la salle capitulaire, aux salles d'exposition et à l’hôtellerie ; derrière l’édifice, se trouve un véritable verger qui redonne toute l'harmonie de ce lieu antique.

Voici enfin Aramengo, un autre village entouré de bois et de terres cultivées et embrassé par une multitude de hameaux (Gonengo avec son Sanctuaire, Marmorito avec les ruines de la Forteresse, Masio avec l’Église romane de San Giorgio). Ce lieu renferme le génie et le talent de la Famille Nicola, propriétaire du plus célèbre atelier de restauration d'Italie.

Nous montons ensuite à Tonengo (petite Église romane de campagne de San Michele en position isolée), Moransengo (beau Château avec son parc dédié à l'art, aux expositions et aux concerts d'été) et Robella (avec un autre Château et un parc centenaire, la charmante zone habitée du hameau de Cortiglione et la petite Église sur le sommet de Macagnone) pour nous diriger, ensuite, vers Cocconato.

La ville, surnommée la "Riviera du Monferrato", est très jolie, avec sa place basse dédiée au commerce et l'ancienne rue qui monte vers les quartiers médiévaux avec son Hôtel de Ville de style gothique tardif, l'ancienne Maison Martelletti, l'Église paroissiale du XVIIe siècle de Santa Maria, l'Église de la Très Sainte Trinité, l’ancienne pharmacie et la Tour de guet.  Elle est célèbre pour ses vins, mais également pour la robiola, le saucisson cuit du Monferrato et pour le curieux Palio des Ânes.

Dans la vaste campagne, il ne faut pas manquer le hameau de Tuffo avec le Palais Bottino, le Sanctuaire de la Madonnina et l'antique Pieve (aujourd'hui Madonna della Neve) se dressant sur une butte entre deux cyprès.

Depuis le village, nous descendons la pente très raide qui nous conduit sur la route provinciale pour Casalborgone, d'où nous montons ensuite jusqu'à l'ermitage de Cerreto d'Asti, le « village des roses », un bourg long et étroit autrefois fortifié. L'Église paroissiale de la fin du XVIe siècle, dont la façade a été sculptée de feuilles d’acanthe est intéressante ; la présence d'un petit observatoire astronomique est vraiment curieuse ; à ne pas manquer, la splendide petite Église de Sant’Andrea dans le hameau de Casaglio (XIe siècle). Casaglio se dresse sur une colline entre Cerretto d’Asti et Passerano Marmorito, notre prochaine destination, dont on aperçoit déjà clairement l'immense Château des Radicati, qui est sans aucun doute la construction la mieux conservée du Monferrato. Le village est situé au pied du château, où une promenade est de rigueur : au-delà de la porte de ville, le long des pavés, voici l'ancienne Monnaie (aujourd’hui la Bibliothèque), la Chapelle de la Madone, les donjons, les jardins.

Ici, chaque colline raconte une histoire différente, que ce soit en direction de Marmorito ou en montant vers les villages fortifiés de Primeglio (avec un autre Château) et Schierano (avec la Tour). La vue sur les bois de Muscandia, qui entourent les petits villages romantiques de Pino d'Asti (avec aussi le Museo del Legno - Musée du Bois) et Mondonio, qui sont nos dernières étapes avant de retourner à Castelnuovo Don Bosco, est imprenable. De Mondonio, nous faisons un dernier détour par la petite Église antique de Santa Maria de Raseto qui sait encore émouvoir et qui est un autre témoignage de l'histoire et de la foi de ce Monferrato des merveilles.

 

Textes de Pietro Giovannini

 

Écoutez le Podcast:

 

ZONES COUVERTES

Monferrato

DOWNLOAD

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Départ
Castelnuovo Don Bosco
SP16
14022
Italie
Arrive
Castelnuovo Don Bosco
Via Guglielmo Marconi
14022
Italie
Typologie
Boucle
Distance
148 km

ACCESSIBILITÉ

Along the way:

Point of interest along the way

Départ:
Castelnuovo Don Bosco
SP16
14022 Asti
Italie
Arrive:
Castelnuovo Don Bosco
Via Guglielmo Marconi
14022 Asti
Italie

POI items of this experience

À ne pas manquer:

    Itinéraires recommandés

    Profil d'altitude

    Loading altitude profile...

      Itinéraires recommandés