tag

Roero de Bra

Bra, l'ancienne forteresse de la famille De Brayda, est le point de départ idéal pour explorer la géographie compliquée des promontoires rocheux (Rocche) du haut Roero, ainsi que pour se promener dans les bois et les champs qui étaient autrefois la "plage" de la mer Adriatique préhistorique, qui occupait l'ensemble de l'actuelle vallée du Pô.

 

Le plateau de Turin était précisément le rivage préhistorique de cette mer. Le paysage du Roero est radicalement différent de celui des Langhe : les collines sont abruptes, accidentées mais rapprochées ; au lieu de la monoculture de la vigne, ici, règne une heureuse campagne à agriculture mixte.

Read More

De Bra (it. Ce « goût » baroque de Bra), jolie petite ville baroque, centre de référence dans cette partie du Roero, on se dirige vers Pocapaglia, petite ville adossée à le premier gros promontoire rocheux, avec son Château construit par les Falletti puis transformé en palais par Juvarra.  Ici, il y a environ 300 ans, Michela, une pauvre femme de Barolo accusée de sorcellerie et entrée dans l'histoire sous le nom de Masca Micilina, a été jugée, pendue et brûlée pour "sorcellerie" : elle fut sans doute la dernière femme brûlée en Italie. À ne pas manquer le premier point de vue sur les Rocche (promontoires rocheux), empreintes de mystère à cause de la Rocca de l’Ermite, qui y a vécu surplombant sur le vide. L'Ecomuseo Rocche e Masche (Écomusée Rocche et Masche) nous raconte l'histoire de ces collines.

Après Pocapaglia, nous attend la première parmi les nombreuses forteresses restantes : le Château des Roero de Monticello d'Alba, que l'on peut visiter et qui a conservé les formes imposantes des forteresses (les intérieurs ont été revisité en résidence) et atteste la présence de la famille noble d’Asti sur une grande partie du territoire auquel elle donne aujourd'hui son nom (autrefois connue sous le nom d'Astisio). Toujours à Monticello d’Alba, vous ne pouvez pas manquer la petite Chapelle du cimetière de San Ponzio (l'une des plus anciennes de la région avec de rares fresques des Xe, XIe, XIVe siècles) et « Frammenti », l'installation d'art contemporain de Valerio Berruti.

Une autre étape de grande valeur artistique est San Francesco à Santa Vittoria d’Alba : l'oratoire conserve un cycle de 19 scènes de la Passion, remontant à la fin du XVe siècle et aux premières décennies du XVIe siècle. La montée sur la grande tour, jumelle de celle de Barbaresco mais couverte, est incontournable, ainsi que la Gypsothèque du sculpteur Gioachino Chiesa, tandis qu'en aval se trouvent les Caves Royales voulues par Carlo Alberto pour les expériences sur les mousseux des frères Cinzano. Enfin, à côté des Caves, se trouve la "Glass Collection", l'une des plus importantes collections de verrerie au monde.

 

Depuis la vallée du Tanaro, on monte vers celle du Riddone, un gracieux petit cours d’eau qui baigne Corneliano d'Alba et Piobesi d'Alba : la campagne est, ici, particulièrement plaisante et reposante. Devant nous la rare Tour décagonale de Corneliano, aujourd'hui restaurée, qui veille sur les maisons rouges du centre historique. Un arc de triomphe célèbre le retour de la Maison de Savoie après la domination napoléonienne.

 

On pénètre ensuite dans la vallée transversale qui est reliée à Canale (it. Roero de Canale) et qui longe de nombreux Rocche (promontoires rocheux) parmi les plus importantes. Les prochains villages sont tous situées sur ce « rivage » préhistorique imaginaire, coincés entre le plateau et le ravin. Nous atteignons Santo Stefano Roero, petit village qui a perdu sa tour en raison de l'érosion des ravins voisins, et de là nous allons d'abord à Monteu Roero avec son beau Château privé, puis à Montaldo Roero où méritent d’être mentionnés aussi bien l'Église paroissiale romane que le belvédère de la haute Tour cylindrique.

 

Depuis ledit Ponte dei Sapori, qui dépasse d’un bond la fortification, vous pouvez, clairement, voire à la fois le Château de Monteu Roero et celui de Baldissero d'Alba, qui sera notre prochaine étape. Il s’agir d’une construction néo-gothique, obtenue en restaurant l'ancien manoir qui, bien qu’il soit privé, est très spectaculaire. L'abside romane de Sant'Antonino est tout aussi évocatrice, faisant partie des bois, mais qui reste un signe évident du passage d'une route médiévale désormais perdue. Baldissero d’Alba, comme le proche village de Sommariva Perno, est célèbre pour ses fraises délicieuses.

 

La dernière étape sur cette "plage" millénaire est précisément Sommariva Perno, un charmant village suggestif qui abrite le Château de Mirafiori, qui appartenait à la "Bela Rosin", c’est-à-dire Rosa Vercellana, l'épouse morganatique de Vittorio Emanuele II. Le grand Parco Forestale del Roero (Parco Forestier du Roero) se trouvant à proximité (plus de 100 hectares) est un magnifique poumon vert idéal pour profiter de la nature sauvage et de la biodiversité du Roero.


De Sommariva Perno, nous pénétrons sur le Haut Plateau (Pianalto) qui unit les provinces de Cuneo, Turin et Asti, en particulier en ce qui concerne l'élevage, dans des étangs piscicoles naturels spéciaux, de la Tinca Gobba Dorata, très appréciée. Le paysage change radicalement : les terres deviennent rouges et les cultures se succèdent gentiment aux zones boisées. Mais d'abord un arrêt à Ceresole d'Alba, le dernier village de la région de Cuneo, célèbre pour la bataille de 1544 entre les Français et les Espagnols, bien racontée dans le tout nouveau Museo della Battaglia (Musée de la Bataille), a côté du Château des Roero.


Il est temps de voir l'autre Sommariva, celle du Bosco, un village plus grand et plus vivant, riche en églises et en fratrie (parmi lesquelles, le joyau baroque de San Sebastiano), avec son Château des Seyssel d'Ax, très pittoresque, et une belle initiative comme celle du chemin du conte de fées de la Belle au bois dormant. Enfin, une dernière halte à Sanfré, qui nous offre le beau Château des Isnardi et des traces d’architecture romane dans l'abside de l'Église de la Très Sainte Trinité (qui, cependant, est privée). De là, il est recommandé de retourner en ville en passant par Saliceto et America dei Boschi.

 

Textes de Pietro Giovannini

 

 

Écoutez le Podcast:

 

ZONES COUVERTES

Roero

DOWNLOAD

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Départ
Bra
12042
Italie
Arrive
Bra
99 Via Vittorio Emanuele II
12042
Italie
Typologie
Boucle
Distance
86.8 km

ACCESSIBILITÉ

Along the way:

Point of interest along the way

Départ:
Bra
12042
Italie
Arrive:
Bra
99 Via Vittorio Emanuele II
12042 Cuneo
Italie

    Itinéraires recommandés

    Profil d'altitude

    Loading altitude profile...

      Itinéraires recommandés

      • Trekking - Monteu Roero - Sentiero Fossa Cinghiali
        Trekking
        Roero
        Boucle
        Partenza: Monteu Roero
        Arrivo: Monteu Roero
        Facile
        3.5 km
        1:00 hours
      • Trekking - Langhe - Dogliani
        Itinéraires à VTT
        Langhe
        Boucle
        Partenza: Dogliani
        Arrivo: Dogliani
        Intermédiaire
        18 km
        3:30 hours
      • MTB - Monferrato
        Itinéraires à VTT
        Monferrato
        Linéaire
        Partenza: Monastero Bormida
        Arrivo: Roccaverano
        Intermédiaire
        17 km
        4:30 hours
      • Trekking - Santo Stefano Roero - Sentiero del gioco
        Trekking
        Roero
        Boucle
        Partenza: Santo Stefano Roero
        Arrivo: Santo Stefano Roero
        Facile
        5.2 km
        1:40 hours
      • Cammino dei Fossili
        Itinéraires à VTT
        Monferrato
        Parcours étape
        Partenza: Dusino San Michele
        Arrivo: Castell'Alfero
        Facile
        92.7 km
        23:00 hours
      • Trekking - Monferrato
        Trekking
        Monferrato
        Parcours étape
        Partenza: Tigliole d'Asti
        Arrivo: San Paolo Solbrito
        Facile
        81.1 km
        19:25 hours